10416 Lajeunesse, Montréal QC H3L 2E5 | 5765 Gouin Ouest, Montréal QC H4J 1E2 info@villeenvert.ca 514 447-6226 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin)

Ville en vert

Sans BPA…

BPA

Le gouvernement du Canada a banni l’utilisation des BPA (bisphénols A) dans les biberons pour bébé. En effet, en vertu de la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation, la fabrication, l’importation, la publicité et la vente des biberons de polycarbonate contenant du BPA sont illégales au Canada.

Les inquiétudes du BPA en tant que substance chimique perturbant le système endocrinien et ses effets possibles sur la santé humaine ont entraîné l’élimination du BPA dans les produits de consommation par les fabricants, souvent étiquetés «sans BPA».

Il est important de rappeler que les BPA ont été l’objet de plusieurs études démontrant qu’ils auraient un impact sur l’obésité, le diabète de type II, la puberté précoce, des cellules précancéreuses du sein et de la prostate, l’hyperactivité et les troubles de l’attention, une baisse de la fertilité. En plus d’imiter les effets de l’œstrogène, le BPA imiterait les hormones thyroïdiennes.

Pourtant, certains de ses substituts ont une structure chimique très similaire et sont également des bisphénols présentant des effets physiologiques analogues dans les organismes. Le bisphénol S (BPS) et le bisphénol F (BPF) sont deux des remplacements de BPA couramment utilisés dans les nouvelles gourdes d’eau ou biberons pour nourrissons. Une étude publiée dans le journal scientifique Endocrinology démontre qu’une exposition aux BPA ou aux BPS, un des substituts, stimule le système reproductif et a un impact sur le développement des cellules du cerveau contrôlant la reproduction et les gênes qui contrôlent la reproduction plus tard dans la vie.

Où se retrouvent les BPA ?

Malgré leur interdiction de leur utilisation dans la confection des biberons, on retrouve toujours des BPA en concentrations élevées dans :

  • Les conserves ;
  • Les cannettes d’eaux, de bières et boissons gazeuses ;
  • Les coupons de caisse thermiques (reçus de transaction bancaire, reçu de caisse) ;
  • Les contenants d’eau de source de 20 litres ;
  • Les scellants dentaires ;
  • Les appareils de transformation culinaire en plastique (malaxeur, etc.) ;
  • Plusieurs contenants de plastique, notamment ceux qui sont rigides et identifiés par le symbole de recyclage 7.

Des solutions

  • Privilégier les aliments frais ou congelés ;
  • Éviter les aliments en conserve et choisir des boissons dans des contenants de verre ;
  • Ne pas manipuler les coupons de caisse thermiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *