10416 Lajeunesse, Montréal QC H3L 2E5 | 5765 Gouin Ouest, Montréal QC H4J 1E2 info@villeenvert.ca 514 447-6226 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin)

Ville en vert

Dormance et stratification froide des semences

Dormance et stratification froide des semences

Que de prétextes et d’occasions, dans ce cas-ci fournis par la nature elle-même, pour mettre la main à la terre en dehors des rythmes saisonniers du jardinage communément admis.

La majorité des semences de plantes vivaces indigènes que nous offrons, mais aussi nombre de semences d’arbres et d’arbustes croissant sous nos latitudes, requièrent une période de froid afin de « lever leur dormance » –  la dormance décrit ici une incapacité chimique de la semence à germer – et atteindre un taux  de germination optimal.

Ce phénomène biologique, appelé vernalisation, est le résultat d’une stratégie adaptative de protection des plantes face à leur environnement et a pour but l’optimisation de la perpétuation de l’espèce.

En effet, même si les semences libérées en automne trouvaient les conditions idéales à leur germination avant l’hiver, il est loin d’être sûr que leur état de développement immature et fragile leur permettrait de survivre aux rudes hivers de nos contrées.

Ainsi, le moment où ces semences pourront germer avec le plus de chances de survie sera le printemps suivant alors qu’une saison entière leur permettra d’atteindre un niveau d’endurcissement au froid suffisant.

Quand le terme de vernalisation décrit le phénomène biologique, la stratification froide décrit le procédé technique artificiel calqué sur les processus naturels qui nous permet, nous, jardiniers, de contrecarrer les limitations du temps et des saisons.

Pour ce faire, nous aurons besoin de froid – un réfrigérateur fera l’affaire puisque les températures optimales pour la stratification sont situées entre 1 °C et 5 °C – et d’humidité – ingrédient indispensable au processus chimique de levée de la dormance.

 

Techniques :

Il existe deux méthodes de stratification froide
La première, celle que nous utilisons à Ville en vert :

1. Semer les graines dans un pot ou une caissette contenant du terreau à semis. Humidifier le substrat. N’oubliez pas que les semences ont besoin d’eau pour germer, mais aussi d’air. C’est pourquoi le substrat ne devrait être ni détrempé, ni trop sec.

Trucs et astuces : pour tester l’humidité du terreau, presser une poignée de terre dans votre main, vous devriez obtenir un boudin qui se tient :

  • Si de l’eau ruissèle en pressant, le substrat est trop humide, rajoutez du terreau
  • Si la motte se désagrège trop facilement, le substrat est trop sec, rajoutez de l’eau

2. Sceller le contenant dans un sac plastique refermable.

3. Marquer sur le sac avec la date du début de stratification et la date de fin. La durée de stratification varie entre 8 à 12 semaines, selon les espèces.

4. Placer le tout au réfrigérateur. Vérifier, durant son séjour au froid que la terre ne s’assèche pas ou que des moisissures n’apparaissent pas.

5. Lorsque la stratification doit prendre fin, sortir le contenant du réfrigérateur et laisser germer les semences directement dans la caissette. Les besoins à ce stade sont les mêmes que pour n’importe quelle autre germination : lumière, chaleur (20-24°C), eau.

 

La deuxième méthode, plus économique en termes d’espace :

1. Remplir à moitié un sac en plastique avec fermeture avec du sable stérile type sable de filtres à piscine.

2. Incorporer les semences au sable.

3. Humidifier le sable et fermer le sac. Utilisez la même technique que précédemment pour vérifier que le bon taux d’humidité est bon.

4. Marquer sur le sac la date du début de stratification et la date de fin. La durée de stratification varie entre 8 à 12 semaines, selon les espèces.

5. Placer le sac au réfrigérateur. Vérifier, durant son séjour au froid que le sable ne s’assèche pas ou que des moisissures n’apparaissent pas.

6. Lorsque la stratification doit prendre fin, sortir le sac du réfrigérateur.

7. À ce moment, il est possible, soit de semer en pleine terre, soit de semer en pot ou en caissette à l’intérieur :

  • En caissette :  remplir une caissette d’un ou deux pouces de terreau à semis, épandre le mélange sable/semences directement sur le terreau le plus uniformément possible et recouvrir d’une fine couche de terre à semis. Faire ensuite germer normalement.
  • En pleine terre : semer directement à la volée le mélange sable/semences en pleine terre.
N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou pour recevoir plus d’informations.
Point d’impatience, il faut toujours un hiver pour bercer un printemps.