10416 Lajeunesse, Montréal QC H3L 2E5 | 5765 Gouin Ouest, Montréal QC H4J 1E2 info@villeenvert.ca 514 447-6226 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin)

Ville en vert

Sans BPA…

BPA

Le gouvernement du Canada a banni l’utilisation des BPA (bisphénols A) dans les biberons pour bébé. En effet, en vertu de la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation, la fabrication, l’importation, la publicité et la vente des biberons de polycarbonate contenant du BPA sont illégales au Canada.

Les inquiétudes du BPA en tant que substance chimique perturbant le système endocrinien et ses effets possibles sur la santé humaine ont entraîné l’élimination du BPA dans les produits de consommation par les fabricants, souvent étiquetés «sans BPA».

Il est important de rappeler que les BPA ont été l’objet de plusieurs études démontrant qu’ils auraient un impact sur l’obésité, le diabète de type II, la puberté précoce, des cellules précancéreuses du sein et de la prostate, l’hyperactivité et les troubles de l’attention, une baisse de la fertilité. En plus d’imiter les effets de l’œstrogène, le BPA imiterait les hormones thyroïdiennes.

Pourtant, certains de ses substituts ont une structure chimique très similaire et sont également des bisphénols présentant des effets physiologiques analogues dans les organismes. Le bisphénol S (BPS) et le bisphénol F (BPF) sont deux des remplacements de BPA couramment utilisés dans les nouvelles gourdes d’eau ou biberons pour nourrissons. Une étude publiée dans le journal scientifique Endocrinology démontre qu’une exposition aux BPA ou aux BPS, un des substituts, stimule le système reproductif et a un impact sur le développement des cellules du cerveau contrôlant la reproduction et les gênes qui contrôlent la reproduction plus tard dans la vie.

Où se retrouvent les BPA ?

Malgré leur interdiction de leur utilisation dans la confection des biberons, on retrouve toujours des BPA en concentrations élevées dans :

  • Les conserves ;
  • Les cannettes d’eaux, de bières et boissons gazeuses ;
  • Les coupons de caisse thermiques (reçus de transaction bancaire, reçu de caisse) ;
  • Les contenants d’eau de source de 20 litres ;
  • Les scellants dentaires ;
  • Les appareils de transformation culinaire en plastique (malaxeur, etc.) ;
  • Plusieurs contenants de plastique, notamment ceux qui sont rigides et identifiés par le symbole de recyclage 7.

Des solutions

  • Privilégier les aliments frais ou congelés ;
  • Éviter les aliments en conserve et choisir des boissons dans des contenants de verre ;
  • Ne pas manipuler les coupons de caisse thermiques.

Jour du dépassement

jour du dépassement
Aujourd’hui, comme la plupart d’entre vous l’auront vu, nous avons atteint le jour du dépassement. En gros, ça veut dire que nous avons consommé plus de ressources en 7 mois, que la terre peut en produire en 12 mois. C’est troublant, n’est-ce pas ?
La réponse à cette situation de crise doit se faire collectivement, tout en étant accompagnée d’une volonté politique.
Un changement positif est possible. Toutefois, pour se faire, il importe de développer et de maintenir de saines habitudes de vie, et ce, avec patience et bienveillance.
Par exemple :
  • Manger à notre faim en prenant des portions équivalentes à notre appétit, rien de plus, rien de moins.
  • Privilégier les achats effectués dans les commerces zéro déchet.
  • Soutenir l’économie locale et le commerce de proximité en se procurant fruits et légumes de saison, entre autres, par l’achat de panier bio ou en faisant ses emplettes dans les marchés publics de ville et village, ou encore directement chez les producteurs. trices.
  • Au lieu d’acheter le/les outils qui nous font envie, nous pouvons les louer, les emprunter à une organisation qui en assure le prêt ou, mieux encore, à un. e voisin. e. Cette dernière option, en plus de favoriser le bon voisinage, contribue à améliorer le lien social et à briser l’isolement.
  • En ce qui a trait au déplacement, favorisons le vélo pour les petits trajets. Choisir le vélo régulièrement, tonifie le corps et est bon pour le moral.
Allons-y, développons de saines habitudes avec patience et bienveillance.
Quelles sont les habitudes que vous souhaitez adopter ?

Fête des plantes – Cultivons Ahuntsic!

Pour la quatrième édition de Cultiver Montréal, venez célébrer l’arrivée de l’été avec Ville en Vert lors de ce bel événement familial, convivial et festif qui célèbre l’écocitoyenneté, l’agriculture urbaine et la biodiversité.

Au programme, distributions de végétaux par l’arrondissement et Ville en Vert, ventes de produits locaux par le Marché Ahuntsic-Cartierville, dégustations des mets de Madame Virgule. Mais également animations par WWF Canada et Eco Gaia et plein d’autres ateliers et kiosques à découvrir.

L’événement aura lieu de 9h à 12h le 26 mai au parc Ahuntsic (10555 rue Lajeunesse).

La fête des plantes est rendue possible grâce au soutien de Cultiver Montréal et l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

 

Rapport d’activités de Ville en vert – Édition 2017

Ville en vert vient tout juste de publier l’édition 2017 de son rapport d’activités. En le consultant, vous en apprendrez plus sur l’ensemble des projets environnementaux réalisés dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville en matière d’agriculture urbaine, biodiversité, verdissement, saine alimentation, sécurité alimentaire et gestion des matières résiduelles.

Vous connaîtrez les résultats achevés par notre équipe dans le cadre de nos multiples programmes, tel que la distribution annuelle de fleurs, la fête des plantes, la collecte des résidus alimentaire, le programme Un arbre pour mon quartier, les patrouilles de sensibilisation environnementale, nos divers projets d’aménagement, les jardins communautaires, les jardins collectifs et bien plus !

 

 

Programme de subvention pour les couches lavables pour bébés

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, en collaboration avec l’organisme Ville en vert, souhaite encourager les familles de l’arrondissement à utiliser des couches lavables pour bébés et ainsi réduire la quantité d’ordures ménagères enfouies. Pour ce faire, l’arrondissement met de l’avant un programme de subvention pour l’utilisation de couches lavables pour bébés en partenariat avec l’organisme Ville en vert.

Ce sont 30 subventions d’une valeur de 150 $ chacune qui seront offertes du 10 avril 2018 au 9 avril 2019 aux familles résidentes afin de couvrir en partie les frais rattachés à l’achat des couches lavables ou à un service de location de couches lavables.

Une seule subvention par enfant est accordée.

Lire la suite