[email protected] 514 447-6226 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin) | 514-500-4956 (Villeray) | 514-500-4052 (Saint-Michel) | 514-500-5136 (Parc-Extension)

Ville en vert

L’étiquetage biologique, on s’y perd ?

L’intérêt pour les aliments biologiques ne cesse d’augmenter. Pourtant, à l’épicerie, face à tous ces différents symboles et allégations, on peut parfois s’y perdre. Comment faire alors pour choisir le produit qui répond le mieux à nos valeurs ? C’est l’heure de faire le point sur l’étiquetage biologique ! 

Que veut-on dire par « biologique » ?

Selon la définition de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), une production biologique est un système privilégiant la gestion des écosystèmes plutôt que l’apport d’intrants agricoles extérieurs (OGM, pesticides et herbicides de synthèse et engrais chimiques).

En bref, cela veut dire que les producteurs biologiques ont le souci de respecter l’équilibre naturel de la terre. 

Quelles sont les règles de la production biologique ? 

L’agriculture biologique

Les producteurs n’utilisent pas de pesticides de synthèse, d’herbicides de synthèse, de fertilisants de synthèse ni de boues d’épuration (déchets produits par une station d’épuration). Les cultures biologiques ne proviennent pas de semences issues d’OGM. Les sols agricoles sont renforcés par la rotation des cultures, l’utilisation d’engrais naturels et de compost. 

L’élevage biologique

Les animaux issus de l’élevage biologique ne reçoivent pas d’antibiotiques préventifs ni d’hormones de croissance. Ils ne sont pas nourris avec de la farine animale. En fait, ces animaux ne consomment que des produits biologiques. Leurs enclos ne sont pas surpeuplés et ils peuvent voir la lumière du jour ou sortir à l’air libre. 

La transformation alimentaire biologique 

Les produits transformés doivent être issus de l’agriculture ou de l’élevage biologique. Ensuite, lors de la transformation, les producteurs ne peuvent pas utiliser de colorants chimique, d’arômes artificiel, d’additifs de synthèse ou d’agents de conservation de synthèse.

Que veulent dire les symboles ?

Les produits biologiques sont certifiés par différents organismes de vérification. Ces mêmes organismes certifiés sont accrédités par des autorités compétentes qui sont l’agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) au Canada et le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) au Québec. Cela prend trois ans avant d’être certifié biologique. Les producteurs doivent démontrer que durant ces années, ils sont capables de cultiver leurs terres en respectant un cahier de charge qui exclut les produits interdits dans l’agriculture biologique. Ensuite, l’organisme accrédité vient vérifier une fois par an si le producteur respecte ce cahier. 

Actuellement il y a 19 organismes accrédités au Canada, dont 6 au Québec. Le Canada a aussi signé un accord d’équivalence avec les États-Unis, les pays de l’Union européenne, le Costa Rica, le Japon et la Suisse. Cela veut dire que les produits importés de ces pays peuvent aussi avoir la certification « biologique ». Ils doivent cependant afficher le nom de leur organisme certificateur accrédité dans leur pays d’origine.

Quand un produit affiche un logo d’un organisme accrédité, c’est que 70 % de ses ingrédients sont biologiques.

Soyez vigilants !

Sur l’emballage d’un produit, rechercher les termes « biologique, écologique, organique ou encore biodynamique ». Assurez-vous d’y voir clairement un de ces logos avec la mention « Certifié par » ou « Contrôlé par ». Les autres inscriptions du genre « conforme à la Loi X » sont des allégations sans fondement si le logo de l’organisme accrédité n’apparait pas sur le produit. Également, quand l’emballage affiche que son produit contient des ingrédients « naturels », cela ne veut pas dire que le produit est biologique. 

Petite note sur le logo Bio Québec 

Ce logo vous assure que le produit a été certifié par le CARTV. Ce logo a été créé pour promouvoir les produits biologiques du Québec. Lorsqu’un produit affiche ce logo, cela veut dire qu’au moins 95 % de ces ingrédients sont biologiques et proviennent de notre belle province.  

Bibliographie

Aide mémoire du consommateur bio, quelques questions que vous devez vous poser. Récupéré sur :
https://www.cartv.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/documents_publics/AideMemoireConsommateurs130425.pdf

Agriculture biologique : Certification ou accréditation ? Récupéré sur :
https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Regions/chaudiereappalaches/journalvisionagricole/autresarticles/agriculture/Pages/certification.aspx

Certifications. Récupéré sur :
https://www.fabqbio.ca/certification/

La certification biologique, bien plus qu’un simple logo ! Récupéré sur :
https://www.equiterre.org/sites/fichiers/fiche_2_certification_biologique.pdf

Comment reconnaitre les produits biologiques ? Récupéré sur
https://www.protegez-vous.ca/sante-et-alimentation/produits-bio

Foire aux questions sur l’agriculture biologique. Récupéré sur :
http://www.fao.org/organicag/oa-faq/oa-faq3/fr/

Les garanties. Récupéré sur :
https://quebecbio.com/bio/garanties#certificateurs

Guide d’utilisation du logo « Bio Québec ». Récupéré sur :
https://www.cartv.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/logo_bio_quebec/pdf/logo_bio_quebec_guide.pdf

Les logos « bio », comment les reconnaître ? Récupéré sur :
https://extenso.org/article/les-logos-bio-comment-les-reconnaitre/

Logo Bio Québec 
Exemple de tableau avec les organismes accrédités par l’ACIA et le CARTV

L’été est arrivé ! C’est le temps des petits fruits du Québec !

Pour le bonheur des petits comme des grands, l’été apporte son lot de gourmandises au Québec ! Les fraises, les framboises, les mûres et les bleuets sont à l’honneur dans cette nutricapsule ! 

C’est la fraise qui ouvre le bal en arrivant fin juin sur les étals des marchés. Les autres petits fruits commencent en juillet-aout. Tous resteront jusqu’en septembre-octobre pour notre plus grand plaisir !         

Bienfaits nutritionnels

La fraise, le bleuet, la framboise et la mûre partagent tous les mêmes bienfaits nutritionnels ! Tout d’abord ces petits fruits sont riches en fibres. Ces dernières sont d’une grande importance, car elles nous aident à stimuler et réguler notre transit intestinal. Ces fruits sont connus pour être riches en antioxydants et le bleuet est le grand champion dans cette catégorie. Les antioxydants auraient un effet protecteur contre le cancer et ils aideraient aussi à prévenir les apparitions de diverses maladies chroniques et de maladies cardiovasculaires, notamment en réduisant le risque d’athérosclérose : rigidité des artères du cœur dû à un dépôt de graisse. Les petits fruits sont aussi une bonne source de vitamine C ! Cette dernière nous aide à lutter contre la fatigue et à stimuler le système immunitaire. 

Petit point sur la vitamine C : Attention vitamine très fragile ! En effet, elle est très sensible à la lumière, à l’air, à la température, chaude ou froide, et à la durée de cuisson ! Vous l’aurez compris, pour faire le plein de vitamine C il vaut mieux consommer vos petits fruits crus avec le minimum de manipulation ! 

Comment choisir ces petits fruits ? Le meilleur choix reste le bio, notamment pour les fraises qui sont réputées être un des fruits les plus contaminés de pesticides. Si le choix bio n’est pas disponible ou accessible, il faudra bien les laver pour en enlever un maximum. 

Consommation  

Il y a mille et une façons de consommer les petits fruits, plein d’idées fourmillent sur les sites internet et livres de recettes, n’hésitez pas à les consulter pour varier les plaisirs ! Dans les céréales du matin, en confiture, tarte, sorbet, salade de fruits ou nature… tous ces choix sont excellents ! Attention à la quantité de sucre ajouté qui n’est pas nécessaire pour sublimer les fruits !  

Pensez local pour vos achats ! Les petits fruits sont très présents dans les marchés et les supermarchés, regardez la provenance pour un choix plus écologique ! Plusieurs fermes ouvrent leurs portes durant l’été pour de l’autocueillette de petits fruits ou autre. Cela peut être une belle sortie en famille pour découvrir une ferme et faire le plein de vitamines ! 

Bonne dégustation !

 Idées de recette avec des fraises : https://www.fraichementpresse.ca/cuisine/inspiration/18-idees-recettes-formidables-fraises-1.1590860

Idées de recette avec des bleuets : https://www.recettes.qc.ca/dossiers/thematiques-culinaires/dossier/les-desserts-aux-bleuets

Idées de recette avec des framboises : https://www.recettes.qc.ca/dossiers/thematiques-culinaires/dossier/les-framboises-112

Sources :

https://www.equiterre.org/sites/fichiers/calendrier-des-disponibilites-des-fruits-et-legumes_0.pdf

https://fraisesetframboisesduquebec.com/autocueillette/

Sites d’autocueillette près de Montréal

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1261487/pesticides-residus-fraises-quebec

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=fraise_nu

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=bleuet_nu

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=framboise_mure_nu